Créer une intelligence semblable à celle de l’homme

Juil 26, 2020 | IA

Depuis plusieurs décennies, les hommes ont toujours voulu créer des machines intelligentes, capable de prendre des décisions et accomplir certaines actions. Si les premiers ordinateurs se contentaient d’exécuter des programmes préconçus, dans les années 50, Alan Turing met en place une expérience aujourd’hui appelée test de Turing, qui avait pour but de déterminer le moment où une machine devenait « Consciente ».  Cependant, il faudra attendre les années 80 avec la création des algorithmes apprenants et la renaissance du connexionnisme pour avoir des ordinateurs capables de déduire des règles à suivre en se basant sur l’analyse des données. C’est ainsi qu’en 1997, l’ordinateur Deep Blue parvient à battre Garry Kasparov au jeu d’échecs. Pendant que les scientifiques effectuaient des recherches sur la question, le cinéma a pris les devants en se basant parfois sur de simples rumeurs ou hypothèses scientifiques, d’autres fois juste sur l’imagination fertile d’un scénariste, pour produire des films mettant en avant la vision qu’ils se faisaient d’un monde où des machines étaient capables de reproduire et parfois surpasser l’intelligence humaine.

Le Jeux vidéo, un exemple d’utilisation courante de l’IA

Vers 2015, les principaux enjeux autour de l’IA sont la perception visuelle, la compréhension du langage écrit et parlé, la prise de décision et l’analyse automatique du langage. Dans les jeux vidéo par exemple, L’intelligence artificielle est utilisée pour animer les personnages auxquelles se confronte le joueur humain, ceux qui l’assistent ou même interagissent avec d’autres éléments du jeu.  C’est ainsi que le partenariat entre Blizzard Entertainment et Google DeepMind a permis le développement d’une Intelligence artificielle qui a vaincu deux des meilleurs joueurs humains de Starcraft II. L’IA ne se limite pas qu’aux jeux vidéo, car elle est présente dans presque tous les domainesà savoir la médecine, la finance, la logistique, le transport, le droit, le renseignement militaire, etc. Bien qu’utile, certains scientifiques redoutent qu’elle finisse par surpasser l’humain au point de devenir un danger.