Les smartphones, n°1 des appareils connectés dans le monde

Juil 25, 2020 | Actualité

L’utilisation des réseaux internet ne cesse de croître au fil des ans. Ils étaient autrefois réservés aux grandes universités et aux forces armées, mais aujourd’hui grâce aux différentes avancées nous sommes connectés presque partout et à tout moment. Si au départ les ordinateurs étaient les périphériques utilisés pour les communications via les réseaux, ils se sont faits damer le pion par les smartphones qui représentent actuellement la principale source de trafic dans quasiment tous les pays du globe. Leur atout majeur est leur miniaturisation, les rendant plus faciles à transporter et à utiliser que les ordinateurs. Bien qu’handicapés au niveau de la performance, ils ne cessent de gagner un puissance et fonctionnalités avec les constantes innovations que les géants du secteur (Samsung et Apple) ne cessent de proposer à chaque nouveau produit. Cependant, aussi performant que puisse être le hardware, l’un des principaux atouts est le système d’exploitation embarqué et les possibilités qu’il offre.

Impact du Système d’Exploitation sur le marché des smartphones

Si la célèbre marque de la pomme à développer son propre système d’exploitation pour ses smartphones ( iOS), son principal concurrent, le coréen Samsung a choisi de s’appuyer sur le système Android de Google pour que ses appareils puissent bénéficier de l’implantation de ce dernier (79,8% de parts de marché sur le segment des smartphones, contre 20,2% pour iOS d’Apple et à peine 0,1% pour Windows de Microsoft selon la dernière édition du Kantar World panel). Ceci révèle l’importance des programmes pour la commercialisation et l’utilisation d’un appareil, et surtout la place importante que représente le programmeur dans l’élaboration d’un produit. Contrairement à Apple qui a réussi son entrée sur le marché des smartphones, Microsoft, son principal concurrent dans le secteur informatique, n’a pas connu le même succès malgré la reprise du finlandais Nokia, autrefois un poids lourd auprès d’Ericsson et Motorola dans la téléphonie mobile. Quant à BlackBerry, il n’a pas résisté à la rude concurrence et depuis 2017 se retrouve pratiquement à 0% de part de marché.