Comment élaborer une stratégie de maintenance efficace ? 

Avr 8, 2021 | Actualité, Logiciel

Pour toutes les entreprises disposant d’une grande quantité d’actifs, sur site ou à maintenir en bon état de fonctionnement chez un client, il est indispensable de maximiser la performance et l’efficacité des équipements, tout en générant des revenus. C’est ici que la stratégie de maintenance se doit d’être efficace : elle doit réduire les temps d’arrêt et les coûts de maintenance.

Pourtant, nous observons souvent au sein des entreprises industrielles de gros efforts déployés au maintien de la production, au détriment de la maintenance. Les plans de maintenance étant suspendus ou repoussés à plus tard, les entreprises se retrouvent face à la nécessité d’effectuer des maintenances réactives, au coût élevé, entraînant des arrêts de production non planifiés, et donc des retards dans la livraison au client. A long terme, on estime que la maintenance réactive coûte 2 à 5 fois plus chère que la maintenance préventive, Nous allons voir dans cet article comment y remédier, à l’aide d’une GMAO de dernière génération. 

Pourquoi investir dans une GMAO ?

Si ce n’est pas encore fait, l’investissement dans une GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) est indispensable pour suivre le cycle de vie des actifs, les actions de maintenance à effectuer et analyser la rentabilité et l’efficacité de la stratégie mise en place. 

Les logiciels de GMAO sont dorénavant beaucoup plus accessibles, faciles à utiliser et abordables. L’avènement du Cloud a permis de faire baisser le coût des GMAO, et évite ainsi aux entreprises d’investir dans des serveurs coûteux et lourds à mettre en place et à entretenir. Le modèle de GMAO SaaS (Software as a Service) permet également de disposer d’un abonnement mensuel, en fonction du périmètre fonctionnel utilisé et du nombre d’utilisateurs. Ainsi, chaque entreprise peut trouver une GMAO adaptée à la taille de son service maintenance et à son budget.

Tout l’intérêt des données enregistrées dans la GMAO est de pouvoir identifier rapidement les actifs ayant le plus besoin de maintenance et ceux qui génèrent le plus de revenus. Ainsi, la planification des bons d’interventions se fait en priorité sur ces équipements et la GMAO va permettre de connaître très facilement le temps passé en intervention et le coût de la maintenance.

Et c’est ainsi que, la création des interventions de maintenance au sein de la GMAO va permettre de :

  • Contrôler les coûts
  • Planifier les bons d’interventions
  • Affecter les techniciens et gérer leur planning
  • Minimiser les temps d’arrêt des actifs essentiels
  • Prolonger la durée de vie des équipements
  • Rester conforme aux normes réglementaires

Voyons ensemble quelles sont les étapes à suivre pour adopter une stratégie de maintenance efficace.

1 – Classer par ordre de priorité les raisons de l’arrêt des machines

La première étape de tout changement de stratégie consiste à comprendre avec quoi vous travaillez. Afin de réussir la transition vers une stratégie de maintenance plus efficace, vous devez rassembler des données sur l’état actuel des machines.

L’idéal est donc de s’appuyer sur votre logiciel de GMAO pour obtenir le temps moyen de réparation (MTTR), le temps d’arrêt des machines, le temps moyen entre pannes (MTBF), mais également le montant dépensé en pièce de rechange. Ainsi, vous pourrez facilement identifier les équipements les plus à risques et calculer le coût d’une heure d’immobilisation. 

2 – Analyser le ratio coût-bénéfice de la stratégie de maintenance

Une fois que le coût de l’immobilisation a été quantifié, vous pouvez alors évaluer la valeur de la maintenance. S’il est reconnu qu’une maintenance accrue entraîne une plus grande disponibilité des actifs et des temps d’arrêt diminués, il est plus facile de faire valoir des chiffres concrets.

Ainsi, en comparant le coût par heure d’indisponibilité avec la disponibilité actuelle, vous obtiendrez une estimation raisonnable de la valeur d’une disponibilité accrue. Pour les actifs critiques particulièrement, vous constaterez sans doute qu’une augmentation de quelques points de pourcentage de la disponibilité offre une valeur considérable à l’entreprise.

Nuançons cependant, pour les composants non-essentiels qui n’affectent pas la sécurité ou la qualité de la production, une maintenance corrective peut être la voie la plus rentable.

3 – Construire un plan de maintenance préventif

La GMAO va vous aider à passer d’une approche réactive à une approche proactive. Les données sur vos équipements et la périodicité de la maintenance vous donneront un calendrier initial de maintenance préventive. Celui-ci doit être mis à jour automatiquement au fur et à mesure de la bonne réalisation des interventions, et idéalement, la GMAO doit calculer les échéances à venir en fonction de ce qui a été réalisé ou non. 

Pour autant, votre plan de maintenance préventif ne sera jamais exhaustif. En moyenne, 20% du temps doit être consacré à des tâches curatives.

4 – Synchroniser le planning des interventions, les techniciens et les approvisionnements

Un plan de maintenance parfaitement planifié ne vous mènera pas loin, si vous ne disposez pas des pièces et des techniciens adéquats pour l’exécuter.

Les pièces détachées sont clés dans le processus de maintenance : d’une part elles doivent être impérativement disponibles avant le début d’une intervention de maintenance, et d’autre part leur stockage a un coût élevé. 

L’inventaire des pièces de rechange doit faire l’objet de la même analyse rigoureuse que votre stratégie globale de maintenance :

  • Quelles sont les pièces à faible rotation ou obsolètes ?
  • Les pièces excédentaires sont-elles conservées pour satisfaire une aversion au risque élevée ?
  • Quelles sont les pièces réellement disponibles ?

On estime que le nombre de pièces en double sur site varie entre 5 et 15%. Vous pouvez estimer la quantité idéale à stocker grâce à votre GMAO qui comptabilise les mouvements de stocks et les approvisionnements effectués sur une période. Vous pourrez ainsi estimer les seuils de stock minimum au plus proche de la réalité.

 

Conclusion

Une stratégie de maintenance efficace n’est envisageable qu’à travers la mise en place d’une GMAO, qui adoptée par tous, va permettre d’enrichir vos connaissances sur les équipements, les actions de maintenance à effectuer et les données qui en découlent. Ainsi, ce qui est mesuré est géré.